Ante christ Djaal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ante christ Djaal

Message  Younes91 le Jeu 28 Jan - 1:36

Le Prophète (sur lui la paix) a annoncé qu'à la fin des temps Dieu enverrait une épreuve décisive : l'apparition de l'Antéchrist (en arabe : "ad-Dajjâl" – "le grand Trompeur" –, ou encore : "al-A'war ul-Kaddhâb" – "le Borgne Menteur"), un homme qui règnera sur quasiment toute la terre et pendant le règne de qui tous ceux qui ne croiront pas en lui seront dans d'énormes difficultés matérielles. Le Prophète a annoncé qu'ensuite Dieu ferait retourner Jésus fils de Marie (en arabe : "al-Massîh 'Issâ ibn Maryam", "massîh" étant la forme arabe de "messie", comme "christ" en est la traduction grecque) pour la confrontation avec le Trompeur.

Le Trompeur sera un homme jeune (M 2937), sera borgne (B 2892, M 169) (dans le sens d'"aveugle d'un œil" et non de "cyclope"), aux cheveux très bouclés (B 6709) ; chaque croyant pourra lire, écrites entre ses deux yeux [ou sur le bas de son front], des lettres qui signifient : "incroyance" ou "incroyant" (M 2933).

Le Trompeur invitera les hommes à apporter foi en lui : un Hadîth prédit qu'il affirmera être prophète de Dieu (FB 13/109), d'autres qu'il affirmera être Dieu (A 19665) ; un autre Hadîth précise que d'abord il se dira prophète, puis Dieu (AQ p. 60). Peut-être qu'en premier lieu et devant certains hommes, le Trompeur se présentera comme prophète de Dieu, et que, ensuite et devant d'autres hommes, il dira qu'il est Dieu ou Son avatar, descendu sur terre réaliser l'apothéose finale pour le bien de l'humanité ; ou bien que ces autres hommes diront d'eux-mêmes qu'il est l'avatar de Dieu et qu'il ne les contredira pas.

Le Trompeur apparaîtra, d'après certains Hadîths, en un lieu se trouvant entre Syrie et Irak (M 2937), et d'après d'autres, à Ispahan (FB 13/400) : cette différence s'explique peut-être ainsi : il apparaîtra d'abord en un de ces deux lieux, mais sa renommée mondiale se fera à partir de l'autre lieu (AQ p.146, note de bas de page).

Le Trompeur aura avec lui nourriture et boisson à profusion (B 6705, M 2939, IM 4073) ; et il fera pleuvoir, fera croître les récoltes, fera surgir les trésors enfouis (M 2937) ; tous ceux qui apporteront foi en lui seront dans le bien-être matériel, alors que tous ceux qui refuseront d'apporter foi en lui et resteront fidèles à Dieu se retrouveront sans rien (M 2937). Il passera près de gens, ils le traiteront de menteur, et peu après, tous leurs animaux mourront (FB 13/131). Le Trompeur sera même capable de guérir l'aveugle de naissance et le lépreux (TTNM 38).

Le Trompeur se fera aider par des esprits – ceux qu'on appelle en arabe : des djinns – : ceux-ci se matérialiseront sous la forme des parents défunts d'une personne, et enjoindront à celle-ci de croire au Trompeur (AQ p. 61). Le Trompeur aura aussi un "paradis" et un "enfer", et il rétribuera les gens en fonction de leur croyance ou incroyance en lui ; mais entrer dans son paradis conduira à entrer dans la vraie géhenne dans l'au-delà, et renoncer à son paradis et risquer d'être jeté dans sa géhenne conduira à entrer au paradis dans l'au-delà (B 3160, M 2936, commentaire d'après un de ceux cités en FB 13/124).

La présence du Trompeur sur la scène mondiale sera de quarante jours : mais les trois premiers jours auront une durée anormalement longue, au point que le Prophète a dit que les musulmans devront, ces jours-là, accomplir les prières par référence au temps normal et non au seul déplacement apparent du soleil dans le ciel (M 2937). Le Trompeur se déplacera à une vitesse extraordinaire (M 2937). Et il ne restera aucune cité de la terre où il n'entre, exception faite des villes de la Mecque et de Médine (B 1782, M 2943). Certains Hadîths disent aussi qu'il ne pourra pas entrer dans Bayt ul-maqdis (FB 13/130-131) ; s'agit-il de toute l'esplanade des mosquées, ou bien de la mosquée al-Aqsâ seulement ? Toujours est-il que le règne du Trompeur sera établi sur toute la terre sauf en ces trois lieux : les villes de la Mecque et de Médine, plus Bayt ul-maqdis (FB 13/131).

Le Trompeur arrivera à Médine de l'Est (M 1380) ; du dessus du mont Ohod, voyant la mosquée du Prophète, il dira à ses fidèles : "Vous voyez ce palais blanc ? C'est la mosquée de Ahmad" (FB 13/117). Le Trompeur tentera bien d'entrer dans Médine, mais, sur chaque voie permettant d'entrer dans la ville, il se heurtera à la présence de deux anges, et il ne pourra donc y pénétrer (B 6707). Pendant qu'il campera tout près de la ville, la terre de Médine tremblera, et les Hypocrites résidant jusqu'ici dans la ville en sortiront et rejoindront le Trompeur (B 1782, M 2943) ; le Prophète a ajouté : "Ce sera le jour de la délivrance [par rapport à la présence d'Hypocrites dans ma ville]" (FB 13/117).

Ce jour là (M 2938), un musulman en pleine jeunesse (M 2937) se rendra auprès de l'armée du Trompeur, et demandera aux gardes de celui-ci de le laisser rencontrer le grand Menteur. A ces mots les gardes se fâcheront et seront sur le point de tuer le jeune homme, mais ensuite, se souvenant que leur maître leur a interdit de tuer qui que ce soit sans sa permission, se raviseront, et conduiront le jeune musulman auprès du Trompeur ; dès que le jeune croyant le verra, il s'exclamera : "O les hommes, je témoigne que c'est le Trompeur dont le Prophète avait parlé !" Le Trompeur le fera alors allonger et frapper ; puis il lui dira : "Tu ne crois pas en moi ? – Tu es le Messie Menteur" dira encore le jeune homme. Le Trompeur ordonnera alors que ce jeune homme soit scié en deux. Il marchera entre les deux parties du corps puis dira à celui-ci : "Lève-toi" et le jeune homme ressuscitera. "Crois-tu en moi, maintenant ? lui dira-t-il. – Je suis encore plus convaincu que tu es le Menteur" répondra le jeune homme. Le Trompeur, voulant de nouveau le tuer, ne pourra plus le faire. "Cet homme, a dit le Prophète, sera l'un des plus grands martyrs auprès de Dieu" (M 2938 ; voir aussi B 6713 avec FB).

De la région de Médine, le Trompeur partira pour la région de Syrie-Palestine (M 1380). De son côté, le Mahdî aura bien résisté militairement aux attaques de l'armée du Trompeur, mais sans marquer de succès significatif ; d'ailleurs de nombreuses personnes présentes aux côtés du Mahdî auront laissé la vie dans la résistance à l'armée du Trompeur (TTNM 36). Finalement le Trompeur et son armée assiègeront le Mahdî et un groupe de musulmans ("'issâba min al-muslimîn" : FB 13/117, TTNM 20 ; "julluhum" ay : "al-'arab" : TTNM 13 ; ce seront les musulmans qui se trouveront aux côtés du Mahdî). Ces musulmans se trouveront encerclés dans la vallée du Jourdain ("batn il-urdunn" : TTNM 36) / dans la vallée Afîq (TTNM 16) / sur le mont de Afîq (TTNM 48) / sur le mont nommé "jabal ud-dukhân" (TTNM 31) / à Jérusalem ("Iliâ" = "Aelia" : FB 13/117) / sur le – ou un – mont de Jérusalem ("jabali Iliâ" : TTNM 20) / à Bayt ul-maqdis (TTNM 13, 17, FB 13/131 ; ce nom désigne-t-il ici la ville de Jérusalem, toute l'esplanade des mosquées, ou la mosquée al-Aqsâ ?). Comment expliquer ces éléments si différents ? Je ne sais pas vraiment :
– soit il s'agit de différents groupes de personnes, les uns étant assiégés dans la vallée de Afîq, les autres à Jérusalem ;
– soit il s'agit d'un seul groupe de personnes, assiégées dans un même lieu, celui-ci ayant été nommé différemment selon que l'on considère de façon générale la région où se situe ce lieu, ou bien selon que l'on considère ce lieu précis seulement (le mont sur lequel se trouve Bayt ul-maqdis serait nommé en arabe "jabal ud-dukhân", le tout se trouvant à Jérusalem, celle-ci étant située dans le prolongement de la grande vallée Afîq et du Jourdain ; il y a cependant un problème par rapport à cette explication, c'est qu'un autre Hadîth nomme "jabal ul-khamr" "le mont de Bayt ul-maqdis" : M 2937 ; à moins qu'il s'agisse de deux monts différents de "Bayt ul-maqdis", et que, dans les Hadîths, le nom "Bayt ul-maqdis" lui-même désigne tantôt l'esplanade, tantôt, par métonymie, la ville de Jérusalem tout entière) ;
– soit il s'agit de différents épisodes, les musulmans assiégés étant d'abord dans toute la vallée de Afîq, avant de devoir se replier à Bayt ul-maqdis et / ou à "jabal ud-dukhân".
Wallâhu A'lam.

Le siège sera très éprouvant (TTNM 31) : les assiégés souffriront terriblement de la faim, car ils n'auront rien à manger (TTNM 16, 115). Puis le Mahdî et ses compagnons prendront la résolution d'en finir, le lendemain, et de tenter le tout face aux assiégeants (TTNM 20). A la fin de cette nuit, alors qu'ils seront sur le point d'accomplir la prière de l'aube (le second et rapide appel à la prière aura déjà été donné), le Messie Jésus fils de Marie arrivera auprès d'eux : Dieu l'aura fait redescendre de là où il est actuellement ; certains Hadîths disent qu'il sera redescendu à l'est de Damas (M 2937), d'autres qu'il sera redescendu à Jérusalem même (tatimma sur TTNM, p. 274) : certains ulémas ont donné préférence (tarjîh) au Hadîth disant que Jésus redescendra à Damas, et qu'ensuite c'est par une voie terrestre qu'il rejoindra le Mahdî à Jérusalem (AQ, p. 157, note de bas de page) ; Alî al-Qarî, lui, a donné préférence au Hadîth disant que Jésus redescendra à Jérusalem même (Mirqât ul-mafâtîh 10/197) : de nombreux Hadîths disant que le Mahdî et ses compagnons seront encerclés à Jérusalem, on comprend en effet mieux que Jésus descende directement parmi eux plutôt qu'il ait à venir depuis Damas (mais Dieu sait mieux ce qui se passera).

Les musulmans demanderont au nouveau venu : "Qui es-tu ? – Je suis Jésus fils de Marie" répondra-t-il (TTNM 68). Le Mahdî demandera à Jésus de diriger la prière de l'aube, mais celui-ci dira : "Vous, vous dirigez la prière les uns pour les autres : c'est un honneur que Dieu a accordé à cette communauté" (M 156). C'est donc le Mahdî qui dirigera cette prière, et Jésus accomplira celle-ci sous sa direction. Durant la prière, après la génuflexion, le Mahdî prononcera cette invocation (procédé connu sous le nom de "qunût un-nâzila") : "Que Dieu anéantisse le Trompeur" (TTNM 24).

Après la prière, Jésus dira : "Ouvrez la porte !" (AQ p. 63) (il s'agit probablement de la porte du lieu où ils seront assiégés : esplanade des mosquées ? mosquée al-Aqsâ ? bâtiment situé ailleurs ?). La porte sera ouverte. Alors, quand, de l'autre côté, le Trompeur verra Jésus, il perdra toute consistance (M 2897 ; littéralement : "il fondra") ; puis il s'enfuira (AQ p. 63). Jésus le poursuivra (M 2937, 2940). Et il le rattrapera près de la porte de Lod, où il mettra fin à sa vie (M 2937). Puis Jésus ira de par les régions du monde consoler tous ceux qui, pour être restés fidèles à Dieu, auront souffert de terribles difficultés sous le règne du Trompeur : il essuiera leur visage et leur parlera de ce qui est réservé pour eux dans le paradis (M 2937).

Peu de temps après, Dieu révélera à Jésus que Gog et Magog sont sur le point de déferler sur la terre, et lui ordonnera d'emmener avec lui les croyants se réfugier sur le Sinaï (M 2937) ; dans une autre version : à Lod (TTNM 36). Gog et Magog déferleront en effet et détruiront tout sur leur passage ; ils assècheront le lac Tibériade (M 2937). Les croyants connaîtront une famine terrible (M 2937). Puis Jésus priera Dieu de détruire ces destructeurs, prière que Dieu exaucera en les faisant mourir subitement d'une épidémie. Puis Jésus et les croyants sortiront ; puis la terre sera débarrassée des cadavres de Gog et Magog ; puis une pluie diluvienne tombera (M 2937).

Alors s'ouvrira une ère où la paix et le bonheur règneront partout sur terre : on ne se fera plus la guerre nulle part (A 9068), nul humain n'aura d'inimitié ni de rancœur pour un autre (M 155), la bénédiction apparaîtra partout sur terre (M 2937), les hommes refuseront l'argent qu'on leur proposera (M 155), et même les bêtes sauvages et les serpents deviendront inoffensifs (A 9349).

Cet état des choses durera sept ans (M 2940).

Puis Jésus mourra (A 9349, AD 4324). Après son retour sur terre, il y aura passé sept ans, ou bien quarante ans (ce sont là deux façons différentes de concilier deux Hadîths différents, l'un disant que Jésus restera sur terre quarante ans, l'autre disant que l'état de paix mondiale durera sept ans – AS, p. 364 – : certains savants ont donc considéré que Jésus ne restera que sept ans après son retour sur terre, le Hadîth disant "quarante ans" signifiant qu'il aura vécu en tout quarante ans sur terre : trente-trois ans avant d'être élevé aux cieux, et sept ans après son retour ; une autre façon de concilier ces deux Hadîths est qu'après son retour Jésus vivra quarante ans, mais seules sept années seront celles de la paix totale, car de nombreuses années seront passées à patienter pendant que Gog et Magog ravageront la terre, d'autres à accomplir les prémisses de ce qui assurera la paix mondiale et totale).
Quand Jésus aura rendu le dernier soupir, les musulmans accompliront la prière funéraire sur lui (AD 4324). Jésus sera enterré à Médine, près du Prophète (TTNM 26, 59 : ceci n'est cependant pas un Hadîth, mais une parole de Abdullâh ibn Salâm).

Younes91
Modérateur

Messages : 368
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum