Histoire d'Ibrahim (Abraham)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire d'Ibrahim (Abraham)

Message  Younes91 le Ven 5 Fév - 2:35

L’histoire du prophète Abraham est très longue, nous allons donc la partager en plusieurs parties. Ce qui est impressionnant dans l’histoire du prophète Abraham est qu’elle convient à toutes les catégories d’âge. En effet, le Coran nous relate toutes les étapes de la vie de Abraham.

Nous commencerons avec Abraham -paix soit sur lui- alors qu’il n’avait que seize ans. Nous écouterons le récit des agissements et des centres d’intérêt d’un jeune garçon de seize ans. Nous verrons comment il a réagi, encore à seize ans, lorsqu’il a été jeté dans le feu. Imaginez donc ! Quand il fut jeté dans le feu il n’avait que seize ans ! Nous pourrons alors nous adresser à nos jeunes et leur dire de grandir et de s’élever en prenant exemple sur lui.

L’histoire (rapportée dans le Coran) du prophète Abraham a des objectifs bien spécifiques, assez différents de ceux des histoires des autres prophètes. Pour ces derniers, il s’agissait de retenir des leçons et des préceptes qui serviraient dans la vie quotidienne, alors que dans l’histoire du prophète Abraham, il y a en plus le désir de pousser les musulmans à le prendre pour modèle. Après notre prophète Mohamad (BP sur lui) Abraham est le seul prophète dont tu es tenu de suivre l'exemple.

le Coran dit à propos du prophète Abraham: « Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d’Abraham, sont ceux qui l’ont suivi, ainsi que ce Prophète-ci, et ceux qui ont la foi. Et Allah est l’allié des croyants[i]» (TSC[ii], 'Âl-'Imrân' (LA FAMILLE D’IMRAN) : 68).

Plus clairement : ceux qui sont plus que d’autres sensés suivre l’exemple du prophète Abraham dans leur vie sont ceux qui ont suivi le prophète Mohammad (BP sur lui). Un autre verset : « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui… » (TSC, 'Al-Moumtahana' (L’EPROUVEE) : 4) et encore un autre: « Vous avez certes eu en eux un bel exemple [à suivre], pour celui qui espère en Allah et en le Jour dernier.. » (TSC, 'Al-Moumtahana' (L’EPROUVEE)


Abraham est le père des prophètes.

Abraham est le Khalil – ami privilégié du Rahman (le Tout Miséricordieux). Ce dernier point est primordial, si vous réfléchissez un moment sur le sens d’être l’ami privilégié d’Allah ! Posez-vous la question : Combien de positions existe-t-il en dessous de celle d’être le compagnon d’Allah ? Et à quelle position pensez-vous que vous êtes ? Plus exactement, ce surnom 'Khalil ' signifie que l’amour d’Allah a pénétré son âme au point qu’il ne peut plus se séparer d’Allah corps, âme et cœur. C’est donc grâce à l’ampleur de son amour pour Allah qu’il a été élevé au rang de Khalil pour Allah.


« Je me dégage devant Allah de ne pouvoir avoir un ami Khalil parmi vous, car Allah a fait de moi Son Khalil comme Il a fait d’Abraham Son Khalil ...», comme si le prophète nous disait : je suis désolé, vous autres humains, je ne peux avoir de Khalil parmi vous car mon Khalil est Allah. La suite du hadith : « ... comme il a fait d’Abraham Son Khalil. Et si j’avais à en avoir un dans ma nation, ce serait Abou Bakr » c'est-à-dire que Abou Bakr aurait pu être Al-Khalil pour le Prophète mais cela ne convient pas car il est Al-Khalil pour Allah. Dans un autre hadith, le Pprophète (BP sur lui) dit :


« Abraham, paix sur lui, est certes le Khalil du Rahman (Allah le Tout Miséricordieux), Moussa (le prophète Moïse) est certes le confident du Rahman (confident de discussion confidentielle), et Issa (le prophète Jésus) est certes l’âme d’Allah et Son mot. Je suis certes le bien-aimé du Rahman sans orgueil, et je suis le plus méritoire parmi les premiers et les derniers pour mon Seigneur[iv], sans orgueil. Je suis certes le premier intercesseur le jour du jugement dernier et le premier à qui on demande d’intercéder, sans orgueil. Je suis certes le premier dont la tombe s’ouvrira le jour du jugement dernier, et je suis le premier qui manœuvrera l’anneau de la porte du Paradis, sans orgueil, alors Allah m’y fera entrer avec les plus démunis parmi les musulmans » que la paix et la bénédiction soient sur lui, notre Prophète Mohammad.



Il est l’un des cinq messagers doués de fermeté :


Noh (Noé), Abraham, Moussa (Moïse), Issa (Jésus) et Mohammad (paix soit sur eux tous). Allah Tout-Puissant dit : - ce qui peut être traduit par : « Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de toi, de Noé, d'Abraham, de Moïse, et de Jésus fils de Marie : et Nous avons pris d'eux un engagement solennel » (TSC, 'Al-Ahzâb' (LES COALISES) : 7). Ces cinq-là ont donné un engagement solennel. Cela signifie que ce sont les messagers d’Allah qui ont vécu les plus dures épreuves, et qui ont eu à livrer les plus dures batailles pour la religion. Ainsi, vous trouverez dans l’histoire du prophète Abraham des récits extraordinaires d’abnégation, de désintéressement et de sacrifice.

Il était une nation à lui seul. Allah -exalté soit-Il, dit: «Abraham était un guide ('Umma) parfait. Il était soumis à Allah, voué exclusivement à Lui et il n'était point du nombre des associateurs » (TSC, 'An-Nahl' (LES ABEILLES) : 120) – (NdT : la traduction littérale du terme 'Umma' est 'Nation'). Cela signifie que son obéissance et sa servitude à Allah -exalté soit-Il- équivaut à celle de toute une nation. Essayez d’imaginer, toute l’obéissance des gens d’Egypte rassemblés n’atteint pas celle que le prophète Abraham (paix soit sur lui) a eu pour Allah.


. Il y a une expression assez plaisante qui dit : « Sois un homme qui vaut mille hommes, sinon, sois un homme, mais jamais, à moitié homme ». Combien d’hommes penses-tu pouvoir égaler ? Parmi les compagnons du Prophète (BP sur lui) et de Abou Bakr et Omar il y en a certains qui valent mille hommes. Abraham était égal à une grande nation mais il y avait des compagnons qui égalaient mille hommes chacun. Il y a des personnes qui en valent dix. Il y a des femmes parmi nous qui en valent une centaine. Une femme qui apprend le Coran à une autre, aide sa voisine à s’améliorer, parle de la religion à une autre, aide son mari à affronter la vie, mange ce qui licite, éduque ses enfants, craint Allah, invite les gens à manger les lundis et jeudis (à la rupture du jeûne) pour les inciter au jeûne de ces jours, une telle femme en vaut bien une centaine


«Ibrâhîm était un guide ('Umma) parfait. Il était soumis à Allah, voué exclusivement à Lui ». Le mot arabe utilisé pour exprimer : « voué exclusivement à lui » est Hanif. Vous avez tous entendu parler de la religion exclusive (autrement Dîn Hanif). On dit que la majorité des arabes ont quitté la religion de Abraham sauf le peu qui sont restés sur la doctrine exclusive de Abraham (Hanif). Ce terme signifie être loin le plus possible de tout ce qui peut entraîner une association à Allah -exalté soit-Il. Toute chose qui soit liée de près ou de loin à l’association est évitée (NdT : association dans ce contexte signifie associer d’autres Dieux à Allah).


Parmi les qualités qu’Allah a citées pour Ibrâhîm, il en est une qui est particulièrement admirable :

« Abraham était, certes, longanime, très implorant et repentant »

Younes91
Modérateur

Messages : 368
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'Ibrahim (Abraham)

Message  Younes91 le Ven 5 Fév - 2:43

Cela veut dire qu’il multipliait les implorations lorsqu’il priait ou se prosternait. Il répétait des plaintes et des gémissements par crainte d’Allah -exalté soit-Il. Y a t-il parmi vous quelqu’un qui a gémi par crainte d’Allah ? Pourquoi ces sentiments sont-ils si loin de nous ? Nos cœurs sont-ils si durs ? Pourquoi nos cœurs sont-ils devenus ainsi froids ? Une larme est si lointaine et la persévérance à chercher la satisfaction d’Allah est devenue si difficile.

Où sont les cœurs qui s’adoucissent rapidement ? Ecoutez ce que dit Allah -exalté soit-Il : « Puis, et en dépit de tout cela, vos cœurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres » (TSC, 'Al-Baqara' (LA VACHE) : 74). Et regardez comment Allah est mécontent de ces cœurs si durs :« Puis, et en dépit de tout cela, vos cœurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore » (TSC, 'Al-Baqara' (LA VACHE) : 74); la pierre est plus douce que vous: «car il y a des pierres d'où jaillissent les ruisseaux » (TSC, 'Al-Baqara' (LA VACHE) : 74); la pierre peut contenir la vie, l’eau, mais vos cœurs ne laissent affleurer rien du tout: « car il y a des pierres d'où jaillissent les ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'autres s'affaissent par crainte d'Allah. Et Allah n'est certainement jamais inattentif à ce que vous faites. » (TSC, 'Al-Baqara' (LA VACHE) : 74).

Celui qui laisse la voie du prophète Abraham (paix soit sur lui) est qualifié d’insolent. En voici la preuve : «Qui donc aura en aversion la religion d'Abraham, sinon celui qui sème son âme dans la sottise? » (TSC, 'Al-Baqara' (LA VACHE) : 130). Dans notre Salât, le seul prophète que nous évoquons avec notre Prophète (BP sur lui) est le prophète Abraham. Rappelez-vous, lorsque vous finissez la Salât vous récitez bien : '… Ô Allah priez sur Mohammad et les proches de Mohammad comme vous avez prié sur Abraham et les proches Abraham '


Il a été choisi (par Allah) pour construire la Ka’ba, mais aussi qu’il a eu deux prières exaucées. La première : « Notre Seigneur ! Envoie l'un des leurs comme messager parmi eux, pour leur réciter Tes versets » (TSC, 'Al-Baqara' (LA VACHE) : 129) il parlait évidemment du Prophète Mohammad (BP sur lui).

Et regardez combien de temps ça a duré pour que cette prière soit exaucée : des milliers d’années, alors qu’il vous arrive d’être trop pressés pour vos prières. Et la seconde : - ce qui peut être traduit par « Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr » (TSC, 'Ibrâhîm' (ABRAHAM) : 35) parlant dans ce verset de la Mecque, qu’Allah a préservée jusqu’à ce jour. Voyez comme sa prière est toujours exaucée des milliers d’années après. Le Prophète (BP sur lui) priait et disait :

« Ô Allah, mon père Ibrâhîm T’a prié de faire de la Mecque un lieu sûr et moi je Te prie d’en faire de même avec Médine ». Avez-vous déjà entendu parler d’ennemi qui se soit faufilé jusqu’à Médine ? Non ! Si tu priais avec sincérité qu’Allah mette ta progéniture sur le droit chemin et qu’elle soit toute parmi les fidèles jusqu’au jour dernier, par Allah si c’est avec sincérité et loyauté, elle sera exaucée.

Il sera le premier à être habillé le jour dernier. Le Prophète (BP sur lui) dit : « Certes, le premiers des créatures à être habillé le jour dernier est Inbrâhîm ». (Hadith raconté par Mouslim). Vous le savez sans doute que nous serons tous nus le jour dernier. ‘A’ïcha demanda au Prophète (BP sur lui) : « Serions-nous tous nus, les uns regardant les autres ?". Il répondit : « ‘A’ïcha, la situation est plus imposante que cela ». Des hommes et des femmes nus, mais personne ne n’occupe de regarder les autres. Vous imaginez la situation ? Nous tous nus, personne ne regarde l’autre, et le premier à être habillé est Abraham. Le Prophète (BP sur lui) dit : « Alors, Allah -exalté soit-Il dit : Mes anges, habillez mon Khalil. Mes anges, habillez mon Khalil (mon ami privilégié) ». Regardez comme Abraham est cher pour Allah, Il demande à Ses anges de l’habiller. Le Prophète continue : « Alors, on lui ramène deux parmi les tenues du Paradis et il sera habillé avec. Et je serais le second à être habillé après Ibrâhîm -paix sur lui ». Et nous alors ? Chacun selon ses actions. Combien de temps devras-tu attendre avant d’être habillé ? Il y en a qui ne le seront que très tardivement.

Il y a un très magnifique hadith de notre Prophète (BP sur lui) qui dit : « Je me suis vu le jour du jugement dernier (en rêve) observant les gens qui portaient des chemises. Pour certains, la chemise arrivait à la poitrine. Pour d’autre, la chemise arrivait aux clavicules. Et j’ai vu ‘Omar Ibn Al-Khattab venir traînant sa chemise derrière lui »; puisse Allah être satisfait de lui et le satisfaire. Et le Prophète (BP sur lui) a précisé que la chemise n’était autre que la religion. Chacun sera habillé selon sa dévotion en religion dans le bas monde. Comme ‘Omar avait la religion solide et inébranlable, sa chemise se traînait derrière lui.




Le Prophète (BP sur lui) a appelé Abraham l'unique fils qui naquit après avoir reçu la Révélation. Il suivait également la tradition de Abraham dans plusieurs coutumes, comme la façon de se couper les moustaches et la barbe, ainsi que le sacrifice du mouton. Lorsque les compagnons lui ont demandé pourquoi ces sacrifices, il avait répondu : « la tradition de votre père Ibrâhîm ». Et comme ils étaient tous impatients de chercher les rétributions d’Allah, ils lui ont demandé ce qu’ils ont à gagner avec ces sacrifices, et il a répondu : « avec chaque poil, une rétribution ». Ils dirent : et la laine ? Et il répondit: " et avec chaque poil de laine une rétribution". Hadith rapporté par Ibn Madja. Regardez comme les compagnons du Prophète cherchaient par tous les moyens à gagner des rétributions d’Allah.


Vous savez, de nos jours il y a des personnes dont on dit qu’ils savent pourchasser le centime avec efficacité. Y a t-il la même efficacité dans la pourchasse des rétributions d’Allah ? Je vais vous citer quelques moyens efficaces de trouver des rétributions : apprendre les commandements de l’Islam à quelqu’un, et tous ses bienfaits vous apporteront des rétributions ; Apprendre le Coran puis l’enseigner ; Dire : « Exalté soit Allah, et Gloire à lui » cent fois par jour, et tous les péchés seront effacés ; Porter le voile pour les femmes, pour chaque passant qui regarde une femme voilée, elle acquiert une rétribution, car par sa vue, il s’est rappelé Allah et la religion.


Certaines femmes jalousent les hommes dans la faveur de récolter les rétributions de par leurs privilèges à accomplir la Salât du vendredi, la prière à la mosquée et leur participation à la lutte dans la voie d'Allah. Sachez que le fait que vous portiez simplement le voile vous fait récolter sans cesse des rétributions, sans que vous parliez de religion !

Younes91
Modérateur

Messages : 368
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'Ibrahim (Abraham)

Message  Younes91 le Ven 5 Fév - 2:51

Un jour, un homme est venu vers le Prophète et l’a appelé ‘le meilleur de toute l’humanité’, alors le Prophète (BP sur lui) lui a dit : « non, là tu parles de mon père Ibrâhîm ». Regardez comme il est modeste ! Si quelqu’un te disait que tu étais le meilleur élève de la classe ou le plus poli dans le quartier lui répondrais-tu que non, que c’est untel autre qui mérite ce titre ? Mais le Prophète, bien qu’il soit selon ses propres dires (dans le hadith) : « je suis le meilleur des enfants d’Adam, sans fierté », répond à cet homme que c’est Abraham, son père, qui mérite ce titre.

Remarquez également que le Prophète ne cite jamais Abraham sans le qualifier de ‘mon père’. Le Prophète (BP sur lui) a également rencontré Abraham (paix sur lui) durant son ascension. Il y a un lieu au septième ciel qui se trouve exactement au-dessus de la Ka’ba, et qui se nomme Al-Bayt Al-Ma’mour (la maison peuplée), et dont le Prophète (BP sur lui) dit : « chaque jour, soixante-dix mille anges y entrent, et ils n’y reviennent pas avant le jour dernier »

- Imaginez donc le nombre d’anges qui se trouvent dans le ciel ! Et sachez qu’ils se prosternent tous entre les mains d’Allah. Alors le Prophète (BP sur lui) dit : « J’ai regardé et vu un homme adossé au mur du Al-Bayt Al-Ma’mour. J’ai demandé à Gabriel: qui est cet homme ? Il a répondu : c’est ton père Ibrâhîm » Remarquez encore une fois comment son nom est toujours lié au terme : père.


« Sois le bienvenu, le prophète bon et le fils bon ». Remarquez que parmi tous les messagers d’Allah qu’il a rencontrés, Abraham a été le seul à l’avoir appelé 'fils'. En plus, il l’a chargé d’un message pour nous tous ! Il lui a dit : « Ô Mohammad ! Salue ta nation de ma part, et dis-leur : certes, la terre du Paradis est bonne, et son eau est suave, et sa plantation est [MSOffice1] " Gloire à Allah, et louanges à Allah, et il n’y a aucun Dieu excepté Allah, et Allah est le plus grand" ».

Donc, notre père Abraham vous salue, et ses salutations arrivent jusqu’à vous des milliers d’années plus tard. Et il vous envoie un message pour vous rappeler le Paradis, l’espoir de tous. Tous ceux qui sont malheureux, une femme qui souffre avec son mari, des jeunes hommes et des jeunes filles dont la vie est amère, pensez tous au Paradis. Le Paradis signifie le bonheur éternel. Un lieu où il n'y a plus de tristesse, plus de pleurs, plus de maladie, un lieu où tu pourras rencontrer les gens les plus éminents : notre mère ‘A’ïcha, notre mère Khadîdja, les compagnons du Prophète, et même le Prophète lui-même !

Tu pourras te balader à longueur de journée dans les vergers et entre les ruisseaux, rassemblés toi et ta famille, occupés à rôtir de la viande et à manger, et tu inviteras le Prophète à dîner lui et les compagnons qui ont participé à la conquête d'Uhud ou ceux de la conquête de Badr dans ton propre palais, puis on prendra nos yachts et on descendra dans le fleuve pour jouer, pêcher et se divertir….

Il y a la vue d’Allah -exalté soit-Il- qui t’appellera chaque jour pour te demander si tu es satisfait. Voulez-vous planter dans votre jardin du Paradis ? Voulez-vous le décorer, le préparer ? Dites souvent : « Gloire à Allah, et louanges à Allah, et il n’y a aucun Dieu excepté Allah, et Allah est le plus grand ». C’était cela le conseil de notre père Abraham à notre Prophète (BP sur lui).


Abraham a été cité 69 fois dans 25 sourates du Coran. Son arrière-grand-père était le prophète Noh (Noé) -paix sur lui. Cela veut dire que Abraham est descendant de Sam fils de Noh. Allah -exalté soit-Il- dit (en parlant de Noh) - ce qui peut être traduit par : « Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham » (TSC, 'As-Sâffât' (LES RANGES) : 83). Il a grandi en Iraq, dans la ville de Babel (dite aussi Babylone) qui n’était pas une petite ville, mais une très grande cité connue par la fabrication et le commerce des idoles. Remarquez comme la vie a été difficile pour Abraham: il est né et a grandi dans une famille où tous adoraient les idoles, son père en était même un commerçant ! Et vous ? Vous êtes tous -louange à Allah- nés dans des familles musulmanes, nettement plus proches d’Allah que celle de Abraham. Et pourtant, on trouve des jeunes hommes et des jeunes filles qui prétendent ne pas pouvoir tenir rester sur le droit chemin à cause de leurs familles ! Ils disent que leurs milieux ne les aident pas à être pieux. Non, vous n’avez pas d’excuses ! Persévérez, demandez de l’aide à Allah, et vous verrez qu’Il ne vous laissera pas tomber.

Allah -exalté soit-Il- a descendu des livres sacrés sur plusieurs prophètes, notamment : Chîth, Daoud (David), Idris, Adam, Abraham, Moussa (Moïse), Issa (Jésus), et Mohammad (BP sur lui). Ce que la plupart ignorent, c’est que le seul livre qui a été révélé en plusieurs parties est le Coran.

Tous les autres prophètes ont reçu leurs livres complets en une seule fois. Par contre le Coran a été révélé partie par partie, pour faire office d’enseignement progressif. Les mécréants (à l’époque du Prophète (BP sur lui)) étaient sceptiques sur ce point, comme c’est dit dans le Coran - ce qui peut être traduit par : « Et ceux qui ne croient pas disent: «Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui le Coran en une seule fois?» » (TSC, 'Al-Fourqân' (LE DISCERNEMENT) : 32) alors Allah -exalté soit-Il- leur répond : « Nous l'avons révélé ainsi pour raffermir ton cœur » (TSC, 'Al-Fourqân' (LE DISCERNEMENT) : 32). Par exemple, la consommation du vin a été prohibée étape par étape, le voile a été imposé étape par étape, de façon à ce que les gens puissent s’y accommoder. Pour l’interdiction de la consommation du vin, il a été au début dit - ce qui peut être traduit par : «Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard.

Dis: «Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens » (TSC, 'Al-Baqara' (LA VACHE) : 219). Alors Omar Ibn Al-Khattab demanda s’ils étaient de ce fait licites ou illicites. Alors il y eut un nouveau verset – ce qui peut être traduit par : « N'approchez pas de la Salât alors que vous êtes ivres… » (TSC, 'An-Nisâ' ' (LES FEMMES) :43). Par conséquent, la consommation du vin a beaucoup diminué. Puis, vint l’ordre direct - ce qui peut être traduit par : «… Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Ecartez-vous en, afin que vous réussissiez » (TSC, 'Al-Mâ'ida' (LA TABLE SERVIE) : 90) et là, les gens se sont débarrassés définitivement de leurs stocks de vin.


Pour finir, ce que nous savons du contenu du livre sacré descendu sur Abraham est ce qu’en dit le Coran – ce qui peut être traduit par : «Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu’il y avait dans les feuilles de Moïse et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement [sa promesse de transmettre] qu’aucune [âme] ne portera le fardeau (le péché) d’autrui, et qu’en vérité, l’homme n’obtient que [le fruit] de ses efforts; et que son effort, en vérité, lui sera présenté (le jour du Jugement). Ensuite il en sera récompensé pleinement » (TSC, 'An-Najm' (L'ETOILE) :36-41).

Younes91
Modérateur

Messages : 368
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'Ibrahim (Abraham)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum