Priere durant le voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Priere durant le voyage

Message  Younes91 le Mer 17 Fév - 1:07

Dieu dit dans le Coran :
"Lorsque vous êtes en déplacement, il ne vous sera fait aucun
grief à ce que vous écourtiez la prière, si vous craignez d'être
inquiétés par les infidèles." (Coran. "Les Femmes" 4/101)

Ce verset a été révélé pour octroyer la permission d'écourter
les prières en présence de guerre contre les infidèles. Mais son
application est bien plus large. En effet, un Compagnon (Ya'lâ
Ibn Umayya) vint à 'Umar Radhi Allah 'Anhou, et lui dit, à propos de ce
verset : "Que penses-tu du fait que les gens écourtent la prière
[aujourd'hui] alors qu'il n'y a plus aucune peur des infidèles, alors
que Dieu a dit : "Si vous craignez d'être inquiétés par les infidèles",
et qu'il n'y a plus d'inquiétude ?" 'Umar Radhi Allah 'Anhou lui répondit : "Je me
suis étonné de ce qui t'étonne aujourd'hui, et j'en ai fait part à
l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam. Et il me dit : "C'est une aumône (au sens
de faveur) que Dieu vous a faite, alors acceptez Son aumône."
[Muslim (1108), Tirmidhî (2960), Ahmad (169) et d'autres]

Cette faveur divine est donc offerte à tous les croyants en voyage.
C'est bien ce qui a été compris par tous les Compagnons. ('Asqalânî,
Fath, commentaire du hadîth (1021) de Bukhârî. Cet avis résume
l'avis de tous les grands savants, pour ne pas les citer tous).

- Il peut écourter (qasr) les prières de quatres cycles (raka'ât) :
celles du zuhr, 'asr et 'ishâ', en n'en effectuant que deux par prière
au lieu des quatre.

- Il peut regrouper (jam') les deux prières zuhr et 'asr en les
accomplissant ensemble à tout moment compris entre le début du temps
d'accomplissement du zuhr jusqu'à la fin de celui du 'asr (un
peu avant le coucher du soleil), et de même en regroupant celles du
maghrib et du 'ishâ' de la même façon entre le début du
temps d'accomplissement du maghrib (coucher du soleil) jusqu'à
la fin de celui du 'ishâ'.

Si le raccourcissement n'est valable que durant le voyage, les cas de
regroupement sont bien plus nombreux. C'est ce que nous traiterons
dans les parties qui suivent en détaillant d'abord le raccourcissement
des prières, puis le regroupement.

Sources extraites du livre ("Les règles de la prière en Islam"), basé
sur les avis des plus grands savants de l'islam : les savants anciens
reconnus pour leur autorité scientifique et morale (tels l'imam Mâlik,
Abû Hanîfa, Ahmad, Nawawî et bien d'autres), sans omettre l'avis
des savants contemporains, spécialistes du Hadîth et du fiqh.
En se basant uniquement sur les Sources authentiques et les avis
éclairés (et toujours référencés) de nos savants.

1. LE RACCOURCISSEMENT DES PRIERES (qasr)

1.1. Le raccourcissement : obligation ou
recommandation ?

Ibn al-Qayyim relève que le
Prophète Salla-llah allahi wa salam, dès qu'il sortait en déplacement de Médine, écourtait
ses prières de quatre cycles (raka'ât) et les accomplissait en deux
cycles (raka'ât) jusqu'à ce qu'il retourne à Médine.

En effet, il est rapporté que : "Le Prophète Salla-llah allahi wa salam accomplissait les
prières (en tan qu'imam) par deux cycles à Minâ, sans aucune peur ou
inquiétude." [Bukhârî (1021), Muslim (1122) et d'autres]

Ibn 'Abbâs Radhi Allah 'Anhou rapporte que : "Le Prophète Salla-llah allahi wa salam était sorti de Médine se
dirigeant vers La Mecque, ne craignant que Dieu, le Maître des mondes,
et il accomplissait les prières en deux cycles." [Muslim (1118) en partie,
Tirmidhî (502 et 503) hadîth hasan sahîh]

Ibn 'Umar, dans un hadîth qui va suivre plus bas et dont nous tirons une
partie, nous informe que le raccourcissement, lors du voyage, était la
pratique prophétique constante ainsi que celle des califes bien-guidés
après lui. Il dit en effet : "O mon neveu, j'ai été Compagnon du Prophète
durant ses voyages, il n'a jamais ajouté plus que deux cycles jusqu'à sa
mort. J'ai été compagnon d'Abû Bakr Radhi Allah 'Anhou, il n'a jamais ajouté plus que
deux cycles jusqu'à sa mort. J'ai été compagnon de 'Umar Radhi Allah 'Anhou, il n'a
jamais ajouté plus que deux cycles jusqu'à sa mort. Puis j'ai été
compagnon de 'Uthmân Radhi Allah 'Anhou, il n'a jamais ajouté plus que deux cycles
jusqu'à sa mort. Et Dieu dit : "Vous avez en l'Envoyé de Dieu le modèle
parfait à suivre." [Muslim (1112), Abû Dâwûd (1034), Ibn Mâja (1061)]

Il n'a jamais été rapporté, de manière authentifiée, qu'il ait accompli
la prière de quatre cycles complètement durant ses voyages. Pour
Ibn al-Qayyim, il y a unanimité des imams sur cette question. Leur
seule divergence porte sur le fait de considérer le raccourcissement
des prières comme l'obligation (wâjib) ou comme recommandation
plus ou moins forte (sunna mu'akkada).

Les imams Mâlik et Shâfi'î considèrent le raccourcissement des prières
de quatre cycles comme recommandation, le verset coranique
cité plus haut disant : "Il ne vous sera fait aucun grief". De même, il
est rapporté que le calife 'Uthmân Radhi Allah 'Anhou, notre mère 'Aïsha Radhi Allah 'Anha ainsi
qu'Abdallâh Ibn Mas'ûd Radhi Allah 'Anhou, les trois ont complété leurs prières à
Minâ vers la fin de leur vie, bien après la mort du Prophète Salla-llah allahi wa salam.
Selon ces deux imams, le voyageur pourra toutefois compléter ses
prières s'il le désire, mais il lui est plutôt préférable de les raccourcir.

L'imam Ahmad la considère comme une permission prophétique
et liberté est laissé au croyant de raccourcir ses prières (de quatre
cycles) ou non, avec une préférence portée sur le raccourcissement.

Abû Hanîfa la considère comme obligation (wâjib) au vu de la
constance de la pratique prophétique. Une telle assiduité, pour l'imam,
ne peut relever que de l'obligation (wâjib, non de l'obligation
fard).

1.2. Eléments déterminant le raccourcissement

1.2.1. La longueur du trajet

Une certaine diversité des opinions
est remarquée sur les avis des savants concernant la longueur du trajet
déterminant le raccourcissement. Cette diversité résulte de la diversité
des Compagnons quant à leur interprétation du verset et de la pratique
prophétique.

Pour certains, tout voyage, quelle que soit sa longueur, même de quelques
kilomètres, peut induire ainsi cette permission, se fondant sur le fait que le
Prophète Salla-llah allahi wa salam a écourté ses prières à Minâ (qui se trouve à quelques
kilomètres de La Mecque) lors de son pèlerinage. [Bukhârî (1021), Mâlik
(306) et d'autres]

D'autres, considérant que ce raccourcissement est spécifique au rite
du pèlerinage à Minâ, imposent une longueur de trajet pour le voyage
pour bénéficier de ces permissions.

L'opinion la plus couramment admise dans le cas du voyage est que
la longueur doit excéder quatre vingt kilomètres environ. Tel
est l'avis des trois écoles juridiques, à l'exception de l'école hanafite
qui quantifie la longueur plutôt en jours (équivalent de trois jours
pour eux).

Il est à noter que le moyen de voyage importe peu, à pied, voiture,
train, avion, bateau. Par ailleurs, celui dont le travail consiste à se
déplacer toujours ou très souvent, les deux permissions lui sont
accordées autant que dure son voyage.

1.2.2. Le lieu déterminant la double permission

Le raccourcissement des prières
commence dès le début du voyage, c'est à dire, dès que
la personne quitte les habitations du lieu où il vit. Le voyage
ne s'arrêtera que lorsqu'il reviendra en ces mêmes lieux.

L'imam Mâlik dit : "Celui qui commence un voyage ne commence à
raccourcir ses prières qu'une fois dépassées les maisons de sa
résidence, et il n'arrête de raccourcir ses prières qu'une fois arrivé
à hauteur des maisons de sa résidence." [Mâlik (311 en fin)]

Le Compagnon Anas Radhi Allah 'Anhou rapporte : "L'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam
a dirigé notre prière du zuhr dans sa mosquée en quatre
cycles (raka'ât) puis a dirigé notre prière du 'asr à
Dhul Hulayfa [appelé aussi Abyâr 'Alî (les puits de 'Alî), qui
se situe à environ onze kilomètres au sud de Médine en se
dirigeant ves La Mecque. C'est le point de sacralisation de tous
les pèlerins qui passent (ou proviennent de) par Médine] en
deux cycles, [alors que nous étions] en sécurité, lors de son
pèlerinage d'Adieu." [Ahmad (13001), Bukhârî (2732), Muslim
(1115) et beaucoup d'autres]

Ibn al-Qayyim dit ainsi que lorsque le Prophète Salla-llah allahi wa salam débutait
son voyage avant midi (zawâl), il retardait la prière du
zuhr pour l'accomplir avec celle du 'asr. Mais lorsqu'
il voulait entreprendre son voyage après midi, il accomplissait
sa prière du zuhr, puis prenait la route, puis s'arrêtait pour
accomplir la prière du 'asr. Lorsque le voyage était long ou
éprouvant, et qu'il voulait arriver au but, il retardait aussi la prière
du maghrib pour l'accomplir avec celle du 'ishâ'.

1.2.3. Pendant combien de temps écourter


Le voyageur écourte et
regroupe ses prières tant que dure son voyage. S'il lui
arrive de s'arrêter quelques jours dans une ville ou village,
devra-t-il compléter ses prières ou les écourter encore ? La
réponse à cette question dépend de la durée de sa pause dans
cette ville. Cette question a longtemps divisé les savants. Mais
un avis majoritaire s'est dégagé. Nous donnons quelques-uns de
ces avis dans ce qui suit.

Durée de quatre jours maximum :

L'avis majoritaire jusqu'à
aujourd'hui est une durée de quatre jours. Cet avis
se base sur le fait que le Prophète, lors de son pèlerinage
d'Adieu, en arrivant à La Mecque (le 4 du mois de Dhul-
hijja) ; il y resta un peu moins de quatre jours. [Bukhârî
(1019), Abû Dâwûd (1044), le nombre de jours est calculé
par les savants dont 'Asqalânî]

Cet avis (quatre jours) est majoritairement admis selon
Tirmidhî ; c'est celui des imams Mâlik, Shâfi'î et Ahmad
notamment (vingt prières pour Mâlik et Shâfi'î, et vingt
et une pour Ahmad), qui n'ont pas voulu laisser les choses
sans contrôle.

Si le voyageur penser rester moins de quatre jours
(ou équivalent de vingt prières), il écourtera alors ses prières
et les regroupera durant tout son séjour. S'il pense rester
plus de quatre jours, alors il complètera ses prières et
les accomplira normalement.

Younes91
Modérateur

Messages : 368
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Priere durant le voyage

Message  Younes91 le Mer 17 Fév - 1:08

Quinze ou dix-neuf jours :

Abû Hanîfa parle de
quinze jours, en se basant sur le hadîth authentique rapporté
par Ibn 'Abbâs Radhi Allah 'Anhou, dans lequel il déclare que le Prophète Salla-llah allahi wa salam
avait écourté ses prières pendant dix-neuf jours lorsqu'il était entré
à La Mecque victorieux. [Bukhârî (1018 et 1019), Tirmidhî (504),
Ahmad (19019) et d'autres]

En fait, les hadîths authentiques qui parlent de cet évènement citent
plusieurs nombres : douze jours, dix-huit nuits (ce qui n'est pas en
contradiction avec dix-neuf jours), dix-sept jours (sans compter le
jour de l'entrée de la sortie de La Mecque). Celui, citant quinze jours,
comporte des problèmes quant à son authenticité.

Pour Shafi'î, l'explication est que le voyage du Prophète Salla-llah allahi wa salam à
La Mecque était indéterminé quant à sa durée, ce qui explique qu'il
raccourcissait ses prières.

Nombre indéterminé de jours :

Pour certains enfin (Ibn
'Uthaymîn notamment), les textes présents ne signifient
nullement des limites. Le Coran et la Sunna parlent de voyage
(safar). Tout déplacement qui s'apparenterait au voyage
en prendrait les règles : quoiqu'il dure, quelque longueur qu'il
prendrait, quelque moyen qu'utiliserait le voyageur. Le voyage
dépendrait donc de l'intention profonde de l'individu, que cela
prenne une journée avec de très longues distances, ou qu'il
prenne plusieurs jours avec de faibles distances de chez lui.

De même, il ne serait pas en voyage s'il n'avait pas pris cette
intention, dût-il faire de longues distances et/ou des journées
entières. Cette vision permettrait d'expliquer beaucoup de
choses, notamment les différences de durée rapportées par les
hadîths, le fait aussi que notre mère 'Aïsha Radhi Allah 'Anha ainsi que
'Uthmân Radhi Allah 'Anhou aient complété leurs prières dans les dernières
années de leurs vies.

Voyage indeterminé :

Si le voyageur ne sait
s'il va rester, dans une ville ou village de passage, une heure,
un jour ou plus, il est dans l'indétermination la plus totale, il
peut alors écourter ses prières et les regrouper comme s'il
était en voyage. Cet arrêt rejoint la règle du voyage. Cet
état peut durer des mois, voire des années. Cet avis fait l'
objet d'un consensus très large parmi les savants.

Sources extraites du livre ("Les règles de la prière en Islam"),
basé sur les avis des plus grands savants de l'islam : les
savants anciens reconnus pour leur autorité scientifique et
morale (tels l'imam Mâlik, Abû Hanîfa, Ahmad, Nawawî et bien
d'autres), sans omettre l'avis des savants contemporains,
spécialistes du Hadîth et du fiqh. En se basant sur les
Sources authentiques et les avis éclairés (et toujours
référencés) par nos savants.

Younes91
Modérateur

Messages : 368
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Priere durant le voyage

Message  florence_yvonne le Mer 17 Fév - 14:07

Je me rappelle qu'un musulman astronaute avait obtenu que l'on insère dans l'ordinateur un logiciel lui permettant de repérer la direction de la Mecque afin qu'il puisse faire ses prières.

_________________
151. Et (Moïse) dit : "Ô mon Seigneur, pardonne à moi et à mon frère et fais-nous entrer en Ta miséricorde, car Tu es Le plus Miséricordieux des miséricordieux".
Sourate 7 : Al-Araf
http://www.forum-religions.org/forum.htm

florence_yvonne
Admin

Messages : 687
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 56

http://comprendrelecoran.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Priere durant le voyage

Message  LA REPONSE le Mer 17 Fév - 16:51

florence_yvonne a écrit:Je me rappelle qu'un musulman astronaute avait obtenu que l'on insère dans l'ordinateur un logiciel lui permettant de repérer la direction de la Mecque afin qu'il puisse faire ses prières.


« Nous sommes à jamais voyageurs, de même que nous ne pouvons nous établir nulle part ».
Le vrai et le grand voyage auquel nous participons est universel sans fin, ni dans ce monde ni dans
l’autre. Ainsi, les trois voyages -vers Dieu, en Dieu et provenant de Dieu - dont il est question ,
doivent aussi être compris comme l'essence d'ou se reflètent autant de voyages à la fois de ce
qui réunit les êtres, mais aussi de ce qui les distingue.
"Dieu est le plus Grand . Gloire à celui qui a mis tout cela à notre service, alors que, de nous-mêmes,
nous n'y serions pas parvenus. Oui, nous nous tournons vers notre Seigneur. Ô Dieu, certes, je Te demande
l'acquisition du bien et de la piété dans ce voyage et de raccourcir son long trajet. Ô Dieu, Tu es le compagnon
dans le voyage, le lieutenant pour la famille. Ô Dieu, je cherche certainement Ta protection contre les difficultés
du voyage, contre une triste vue, contre toute mauvaise destinée dans la fortune et dans la famille."(rapporté par Mouslim)
Le fait d'écourter la prière lors du voyage reflète précisément cet état d'âme puisque il faut passer de demeure
a demeure sans trop s'attarder dans chaque demeure pour obtenir une prière encore plus sublime en présence
du seigneur.Dieu dit dans le Coran :
"Lorsque vous êtes en déplacement, il ne vous sera fait aucun grief à ce que vous écourtiez la prière,
si vous craignez d'être inquiétés par les infidèles." (Coran. "Les Femmes" 4/101)
"Ô Dieu, Toi qui es mon Seigneur, qui n'a point d'associé, Tu m'as créé, je suis Ton adorateur, je suis soumis
à Tes engagements et à Tes promesses autant que je le suis, je me réfugie auprès de Toi contre le mal que
j'ai fait, je reconnais les faveurs dont Tu m'as comblé et je reconnais ma faute ; pardonne-moi car personne
d'autre que Toi ne pardonne les péchés." (rapporté par Al-Boukhari)

LA REPONSE

Messages : 82
Date d'inscription : 21/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Priere durant le voyage

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum