Traduction du saint Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Traduction du saint Coran

Message  florence_yvonne le Mar 23 Fév - 16:57

Au XVe siècle, on dit Alcoran. La première traduction du Coran en français par André Du Ryer est intitulée L'Alcoran de Mahomet. Les traducteurs suivants Claude-Étienne Savary en 1783 et Albin de Kazimirski Biberstein en 1847, intitulent leur traduction Le Koran. Le Littré, en 1872, remarque : « on dit aussi le Coran, et sans doute mieux, puisque al est l'article arabe et signifie le, ce qui fait avec notre article, une sorte de double emploi ; mais Alcoran est consacré par l'usage, et Coran, bien que recommandé par les orientalistes, ne peut pas le bannir. » Le mot Coran s'impose au XIXe siècle et a complètement remplacé Alcoran dans l’usage courant.

Quran ou Qur’ān sont les translittérations données par les ouvrages didactiques suivant de plus ou moins près la transcription arabe traditionnelle.

Le Coran regroupe les paroles de Dieu qui auraient été révélées au prophète et messager de l'islam Mahomet (محمد, Muḥammad) par l'archange Gabriel. Cette révélation s'étend sur une période de vingt-trois ans. Le Coran est parfois appelé simplement al-kitâb (le livre) ou adh-dhikr (le rappel). Il constitue une des deux parts de la révélation à Mahomet, l'autre part étant constituée des hadiths prophétiques. Les musulmans le considèrent comme une manifestation d'un attribut divin, le kalam, qui représente la capacité de Allah (le nom de Dieu en arabe) à transmettre à ses prophètes certaines informations relatives au bien et au mal, à la vie et à la mort, au paradis et à l'enfer, ainsi qu'aux lois fixant les limites entre le licite et l'illicite. En ce sens, il est, pour les musulmans, l'expression incréée de cet attribut d'Allah adressée à l'intention de toute l'humanité, c'est-à-dire détenteur d'une vocation universelle, contrairement aux révélations précédentes qui étaient destinées en tout premier lieu à un peuple en particulier.

L'Alcoran

_________________
151. Et (Moïse) dit : "Ô mon Seigneur, pardonne à moi et à mon frère et fais-nous entrer en Ta miséricorde, car Tu es Le plus Miséricordieux des miséricordieux".
Sourate 7 : Al-Araf
http://www.forum-religions.org/forum.htm

florence_yvonne
Admin

Messages : 687
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 56

http://comprendrelecoran.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum